mercredi 20 avril 2016

La pose des premières hausses 2016

Le 16 avril 2016, l’après midi par un temps exécrable, pluvieux et froid, j’avais entrepris la pose des premières hausses.
Les abeilles n’avaient pas apprécié cette intrusion dans leur habitat, et elles me l’ont fait savoir pas leurs agressivités et par de nombreuses piqûres, le travail sans voile et gants aurait été impossible.
Mais je n’avais pas le choix, il fallait que j’intervienne pour plusieurs raisons.
Première raison :
Après plusieurs jours quasiment  sans vol, la majorité des colonies avaient consommé leurs provisions, elles puisaient déjà dans les réserves fraîchement récoltées entre deux averses.
J’ai donc rajouté un cadre de nourriture aux colonies affamées.
Miel frais

Œufs

Deuxième raison :  
Les cadres de cire gaufrées introduites le 20 mars, le couvain est entrain d’éclore, et ceux introduits 8 jours plus tard ne vont pas tarder non plus à éclore, ce qui fera un grand nombre d’abeilles à loger.

Troisième raison :
La météo avait prévu de beaux jours en début de semaine, et moi je serai au boulot donc pas le temps d’intervenir.
Quatrième raison :
Le corps de ruche est pratiquement complet de couvain, qu’il n’y aura pas de place pour stocker les premières rentrées de nectar des fruitiers en fleurs, mirabelliers,  cerisiers et pommiers.
Pose des hausses :
Je procède toujours de cette manière, tous les vieux cadres de couvain de 2015, ont été retirés du corps de ruche et placés dans la hausse, c’est un des avantages de la ruche Alsacienne Haute, les cadres de hausses ont le même format que le corps. Ce qui permettra de laisser éclore le couvain, puis de retirer ces cadres et les réformer.
Procédant  ainsi, mon corps de ruche sera renouveler à 100% par des cires gaufrées 2016.
Pour l’instant, il ne reste que deux vieux cadres dans le corps de ruche, le premier et le dernier qui sont les cadres de nourriture, et qui eux seront remplacés dans 8 jours par des cires gaufrées. D'ici là les abeilles auront pu emmagasiner du miel frais des fruitiers dans les hausses.  
Ah j’oubliais, l’avant dernier cadre est le cadre piège à varroas, celui-ci, il sera très important cette année !!!!
Et pour cause, l’hiver a été très doux, la ponte n’a été stoppée que très rarement, ce qui a été favorable au développement du parasite, j’ai déjà observé des abeilles sans ailes, ce qui est alarmant pour un début de saison, si rien n’est fait, en juillet les colonies vont s’effondrer à cause de la pression du varroa.

Petit rappel.
Je me suis pris le temps de commenter les images, alors si vous n’avez pas le temps de laisser un commentaire, ou si vous êtes en manque d’inspiration, cliquer au-moins sur l’une des cases ci-dessous :
 J'aime (0) Intéressant (0) Passionnant (0) Sans intérêt (0)
Que je puise mesurer l’appréciation de l’article.
Merci
Abeille Pat                                                         

34 commentaires:

  1. Toujours très intéressant vos articles sur l'apiculture et j'apprécie aussi beaucoup le photographe et l'amateur de nature.

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour, Apiculteur amateur de GIRONDE, je vous remercie pour ce blog ... Jolies photos et commentaires pertinents. Bonne continuation.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Domoto
      Un bonjour à la GIRONDE ;-)

      Supprimer
  3. Bonjour
    Blog très instructif,proche de la nature tout comme son auteur.
    Bravo

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour. Très intéressant. Pour ma part j'au posé les hausses il y a 15 jours. Elles montent que les jours de beau temps soit pas beaucoup. En auvergne aussi les temperature sont encore un peu fraîche.
    Amicalement. Vincent P.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci,
      Aujourd’hui il pleut et il neige et 5°, un printemps à désespérer, décourageant la novelle saison.

      Supprimer
  5. Superbes photos.
    Le printemps est capricieux en Lorraine aussi mais nos avettes ont l'air de s'accoutumer quand même. Je pose les hausses actuellement.
    Apicolement
    RP

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour RP
      Je ne sais pas s'il est capricieux, mais je sais qu'il est déprimant ;-(

      Supprimer
  6. Bravo pour tes articles, très interessant. Je m'en inspire pour mes décisions et la conduites de mon rucher.Moi j'ai posé mes hausses lundi en fin d'A-m, et depuis beau temps avec très beau vol.
    bonne saison apicole.
    Patrice

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Patrice
      J'espère que le beau temps vous est resté, parce qu'ici il pleut, grêle et neige, le retour de l'hiver!!!!!!!!!

      Supprimer
  7. J'adore votre blog pour les abeilles et mon homme pour le reste... Je ne laisse jamais de commentaires. Car je ne sais souvent pas quoi vous dire à part que j'adore vos images.... Je vais poser mes hausses ce W.E. Bonne soirée Mercédès

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Mercédès pour ce commentaire, ça fait plaisir ;-)

      Supprimer
  8. Bonjour,
    Magnifiques photos. Toutes mes félicitations.
    Apiculteur en Belgique, c'est encore trop tôt pour les hausses surtout que l'on annonce du temps froid à partir de ce week-end.
    Bonne saison à tous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour la Belgique
      Ça y est, il est là le froid aujourd'hui, li pleut et neige par intermittence.
      La pose des hausses ce sera pour la semaine prochaine. ;-(

      Supprimer
  9. Merci Pour avoir commenté c'est très enrichissant et en même temps plus sympa en espérant vous relire encore longtemps

    Cordialement Vincent

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Vincent
      Avec les nombreux messages encouragent comme le votre, je n'ai pas d'autre choix que de continuer à commenter. ;-)

      Supprimer
  10. Super rien à redire les photos sont superbes et les commentaires enrichissants car je suis moi même au format alsacienne haute
    Stéphane

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Stéphane pour vos appréciations ;-)

      Supprimer
  11. Bonjour Pat,
    Article très intéressant, comme tous les précédents d'ailleurs.
    Il est vrai que je ne laisse jamais de commentaires, mais si celà vous encourage, je suis prêt à faire un effort (surtout si vous faites l'effort de commenter!)
    Apiculteur dans le Sud de l'Alsace, votre blog est également un formidable outil pour moi pour comparer le developpement des colonies, les succès d'élevage de reines, les miellées... (et bien souvent me caler dessus).

    Au plaisir de vous relire...

    Nicolas

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Nicolas
      Merci pour votre commentaire ;-), c'est vrai, un commentaire est toujours encourageant, même si ce n'est que quelques mots ^_^
      Comment ça se passe au sud ? Ici au nord, c'est le nord! Depuis le 16, impossible d'ouvrir une ruche, les températures varient entre 3 et 7°.
      La saison 2016 commence déjà très mal.
      Au plaisir
      Pat

      Supprimer
  12. Une belle patience,merci de partager tonexpérience.JP24

    RépondreSupprimer
  13. Merci pour tes magnifiques photos et tes articles très interessnts.
    Je suis moi-même apicultrice amateur en Alsace et tes conseils me sont utiles.
    Evidemment chez moi aussi il y a de la neige et au petit matin les températures sont négatives ... ça craint !
    DP68

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir DP68
      Merci pour votre petit mot
      Mais je peux vous rassurer, j’ai pu ouvrir quelques ruches ce soir, et malgré la météo exécrable elles se développent très bien, elles seront prête pour les acacias ;-)

      Supprimer
  14. Salut Pat !
    Super cet article, comme d'habitude !
    Très efficace ta méthode pour renouveler intégralement des vieux cadres. Je le fais au compte-gouttes mais sans hausse, en isolant toutes les semaines un ou deux vieux cadres sans couvain à l'arrière du fond (fond alsacienne à 17 cadres, c'est pratique pour ça) puis en les supprimant la semaine d'après. C'est très long et ma méthode ne permet pas d'isoler les cadres avec couvain comme tu le fais.
    Mais je me pose une question par rapport à ta méthode que j'ai déjà testé mais sans y arriver à cause de la récolte qui rentrait : lorsque tu montes tes cadres de couvains dans la hausse il faudra presque deux semaines pour que les dernières abeilles naissent. En théorie, a moins d'avoir un redoux comme en ce moment, d'ici la naissance des dernières abeilles elles auront le temps de remplir ces vieux cadres avec une belle couronne de miel et pollen. Comment-fait tu dans ce cas ?
    A plus !
    Manu

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut Manu
      Il me semble que j’avais déjà donné la réponse sur l’ancien blog, mais tu fais bien de poser cette question, je vais l’approfondir dans un prochain article.
      Mais je vais déjà te donner la réponse à présent ;
      1) En premier, ces cadres placés en hausse en début de saison, le couvain va éclore du premier jour au vingt-et-unième jour, entre temps, quand la météo est bonne (mais pas comme cette année), les abeilles récoltent du miel sur les fruitiers, les fleurs des prés, des pissenlits etc.
      Miel qu’elles vont emmagasiner dans ces cadres à fur et à mesure de l’éclosion des abeilles, dès que ces cadres seront mûries, ils seront extrait du miel qu’ils contiendront, puis donnés à lécher aux jeunes nucléus ou dans une hausse d’une ruche pendant une nuit pas plus, puis retirés et fondu en fin de saison. Miel qui sera mon miel de crémeux.
      2) Par contre, je veille toujours que ces cadres ne soient plus dans les hausses lors de la floraison des acacias, s’il reste du couvain dans ces cadres, ils seront retirés des hausses et distribués aux nucléis (nucléis avec hausse), ou dans les hausses des ruches les plus faibles, ce qui les renforcera avec cette technique, puis on continuera en 1)
      Voila en quelques lignes la marche à suivre pour réformer ces cadres
      A bientôt
      Pat

      Supprimer
    2. Hello,
      Merci pour ces précisions ! Je n'ai jamais monté les cadres car on m'a toujours conseillé de ne pas récolter de miel dans les cadres qui étaient en contacte avec l'amitraz qui pouvait rester dans la cire. Tu en penses quoi ? Tu traites avec autre chose ?

      Supprimer
    3. C'est vrai, mais depuis l’introduction de l'amitraz dans la colonie fin août 2015 et aujourd'hui fin mai 2016, le produit c'est évaporé depuis longtemps.
      A savoir que son efficacité est de 10 semaines d'après le fabriquant, donc actif jusqu'en fin octobre, et entre octobre et mai il y encore 7 mois qui s'écoulent, donc les résidus sont vraiment minimes s'ils en restent.
      De toute façon, qu'ils soient dans la hausse ou dans le corps de ruche, c'est du pareil au même, puisque les abeilles pour loger le miel dans les hausses sont obligées de traverser ces cadres du corps de ruche, donc s'il y avait des résidus ils les transporteraient sur les cadres des hausses.
      Et si tu as bien suivi le blog, tu auras lu que ces cadres ont été mis en hausses pour laisser éclore le couvain et les réformer, et que le corps de ruches a été changé en cires gaufrées à 100%, justement à fin d'éviter tout risque de transmettre des résidus aux futures récoltes de miel ;-)

      Supprimer
  15. je suis dans l'horticulture et je fais des ateliers pour inciter les clients à planter des plantes melliferes (on est 8 millions de jardinier ca en fait de plantes qui peuvent nourrir les butineuses)l'hiver doux les ont fait sortir mais aussi certains arbustes où elles vont sont en avance le chèvrefeuille d'hiver, là j'en ai vu sur de l'erable champetre, romarin, lonicera maigrum weigela

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est une très belle initiative, les abeilles vous remercient, mais il faut aussi apprendre aux clients de traiter écologiquement et raisonnablement leurs plantes ;-)
      L'hiver a été doux, mais le printemps froid, ce qui retarde la végétation à présent, les acacias sont en retard de plus de 3 semaines.

      Supprimer
  16. Bonjour, C'est toujours aussi bien et les photos sont top pour expliquer à mon fils de 6 ans curieux et passionné du monde des abeilles... Et après le monde apicole, on adore visiter le monde des sous bois... longue vie à ce blog. Marlène

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Marlène,
      Votre commentaire me touche, c'est important de faire découvrir la nature aux jeunes. Actuellement ils ont une total méconnaissance sur le sujet, que cela devient alarmant !

      Supprimer

Merci pour votre message.